0 4 minutes 7 mois
Spread the love

Nos confrères du site d’informations Agricoles d’agridigitale.tg au Togo en savent maintenant un peu plus  sur les lignes de négociation et de prise de position du Togo sur les différentes thématiques de discussions à la Conférence des parties COP 28 attendue du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï aux Emirats arabes unis. Ainsi ils informent à travers cet article sur  la position du Togo lors de la COP 28 à Dubai aux Emirats Arabes Unis prévue du 30 Novembre au 12 Décembre 2023 ;

« Le Togo se projette aussi la création d’un comité national de changement climatique, se doter des profils experts dans chaque thématique de négociation de la COP et la formation plus appuyée pour les négociateurs sur la question du climat » a informé le ministre togolais de l’environnement  Foli-Bazi Katari  lors de l’ouverture  ce Jeudi à Lomé de l’atelier  de préparation de la participation du Togo à la COP 28.

Sur le plan atténuation : le Togo s’alignera sur les mesures de renforcement de capacités des acteurs, la mobilisation des fonds, l’adoption des énergies renouvelables.

Sur le plan financement et transfert de technologies : le Togo misera plus sur le renforcement de capacités des acteurs locaux afin de mieux bénéficier des opportunités disponibles dans ce secteur

Sur l’adaptation genre : le Togo négociera pour l’intégration des paramètres climato-résilients dans tous les secteurs de développement, renforcement de capacités des acteurs dans la gestion de projets, plaidoyer pour l’allégement des procédures de financement, partage équitable des membres dans les comités de gestion, subventionner la participation des organisations féminines de la société civile dans les événements mondiaux, et le renforcement de capacités des femmes dans les projets et défis climatiques

Sur le plan agricole : il s’agira des mesures pour favoriser la maîtrise de l’eau, milité pour l’agriculture biologique, la formation des agriculteurs, le défi de la déforestation, la préservation des savoir-faire ancestraux et le financement

Sur le marché carbone : le Togo posera le débat de la mise en place d’un registre d’émission au niveau national afin d’évaluer l’émission carbone.

Sur le bilan mondial/pertes et préjudices, le Togo s’alignera avec les autres pays pour la création d’une banque verte en Afrique.

Le pays projette aussi la création d’un comité national de changement climatique, se doter des profils experts dans chaque thématique de négociation de la COP et la formation plus appuyée pour les négociateurs sur la question du climat.

Soulignons que c’est l’essentiel des conclusions de l’atelier de préparation de la participation du Togo à la COP 28 ouvert jeudi à Lomé par le ministre togolais de l’environnement Foli-Bazi Katari et qui s’est achevé vendredi.

Laisser un commentaire