0 4 minutes 2 semaines
Spread the love

L’attraction du stand du Projet d’Autonomisation Economique des Femmes dans la Filière Karité (PAEFFK) Mali est le petit coin occupé par Aminata H.Konaté pour préparer ses Crêpes et les présenter aux visiteurs .Un coin que tous les visiteurs à la Fiara connaissent pour déguster et acheter les crêpes de Aminata la Reine des Crêpes. En réalité la Crêpe est un mets composé d’une couche plus ou moins fine de pâte, faite à base de farine et d’œufs agglomérés à un liquide à base d’ œuf, de lait , parfois mélangé à de l’eau sans levain. Les Crêpes de Aminata sont de forme ronde. Comme toutes les sutures crêpes. Elles se mangent chaudes ou froides sucrées. Elles peuvent être salées selon le goût ou en nature .Les visiteurs ont un double avantage au Stand du Mali ; aussi bien la crêpe mais aussi les autres produits made in Mali composés de miel, de céréales, de beurre de karité , de poudre et de galettes de baobab, et de savon entre autres .Les Crêpes d’Aminata sont spéciales de par leur goût , la qualité et sont servies telle quelles agrémentées chaudes d’une garniture ou encore fourrée au » choco « ou au miel .dont elle seule garde le secret .Les visiteurs dégustent les crêpes sur place, d’autres les emportent .C’est le coin des enfants qui avec leurs parents viennent aussi déguster les délicieuses crêpes d’Aminata .Au delà du blé avec lequel les crêpes sont préparées , le mais, le mil peuvent rentrer aussi dans la préparation et constituent des crêpes locales faites à base de nos produits locaux .de quoi renforcer pour que la consommation soit accrue afin de contribuer à booster les productions. La fierté chez Aminata Konaté encore étudiante en informatique – programmation -digitale est au delà de sa première participation à la Fiara, ,d’y avoir amorcé son ambition Entrepreneuriale ; elle se réjouit en outre , d’avoir accompagné sa maman membre de PAEFFK au Mali participant à la Fiara grâce à l’appui de l’ APEX Mali .Le Projet d’Autonomisation Economique des Femmes dans la Filière Karité (PAEFFK) vise à contribuer à l’autonomisation économique des femmes dans la filière karité et à l’augmentation de leurs revenus. Le but du projet qui s’articule autour de trois composantes, la professionnalisation des coopératives de production et de transformation de karité; l’augmentation de la production de karité en qualité et quantité ; et la gestion du projet, est de contribuer à renforcer l’autonomisation économique avec le karité et stimuler la croissance inclusive des femmes rurales et permettre l’augmentation des connaissances du groupe cible constitué des femmes engagées dans la production du beurre de karité.Babacar sene journal Agropasteur

Laisser un commentaire