0 5 minutes 2 semaines
Spread the love

La Stratégie Régionale de développement de la  filière Lait est adoptée  par la CEDEAO ; un stimulus pour les  acteurs du sous-secteur de l’élevage  de bien  coordonner  leurs  efforts pour contribuer à l’émergence, en Afrique de l’Ouest et au Sahel, d’un véritable bassin laitier d’envergure continental,.

Ainsi en Janvier 2022 à Thiès au Sénégal, la Plateforme Régionale Multi-Acteurs d’Appui à la Promotion du Lait Local en Afrique de l’Ouest et au Sahel est mise en place pour en faire un véritable cadre  de coopération pour l’amélioration de l’environnement des affaires de la filière et la facilitation de l’accès des exploitations familiales et des entreprises privées aux ressources humaines,

Financières  et technologiques de haute qualité.

La Plateforme Régionale Multi-Acteurs d’Appui à la Promotion du Lait Local en Afrique de l’Ouest et

au Sahel a mené des actions de plaidoyer auprès des gouvernements, des commissions régionales et des PTF pour être mieux outillée en termes de fonctionnement 

C’est en Janvier 2023 que le premier Plan d’Action Triennal 2023-2025 a été adopté avec la tenue régulière de la Conférence Annuelle  mais aussi la mise en place du Comité de Pilotage élargi.

En cette année  2024, la Conférence Annuelle sera organisée à Thiès, au Sénégal, du 13 au 15 février, en vue d’examiner et  de valider, le rapport annuel de l’exercice 2023,  de délibérer sur les principales problématiques actuelles de la filière, et de formuler des orientations stratégiques de l’exercice 2024.

Ainsi la session ordinaire de cette Conférence Annuelle  permettra de  revisiter la stratégie du processus de contribution à la promotion du lait local et de prendre toutes les dispositions idoines pour l’opérationnalisation effective du premier Plan d’Action Triennal d’Appui avec la participation  des parties prenantes de la Plateforme et des partenaires, notamment, les organisations membres du COPIL (APESS, RBM, ROPPA, AFAO, CORET, Laiterie du Berger, Oxfam/Afrique), les équipes-pays et les membres de la Campagne N’exportons Pas Nos Problèmes d’une part  et d’autre part la CEDEAO, l’UEMOA, le CILSS, la DDC, l’AFD, les DUE, le FIDA, le Programme SD3C, le programme MOPSS, le programme PAFAO, le projet 3F, le GRET, le CIRAD et l’IRAM.

Une occasion  pour permettre aux participants de se mettre à niveau et de bien comprendre  les TEC UEMOA et CEDEAO et d’en discuter  sur les forces, faiblesses, opportunités et menaces de l’état actuel desdits TEC relativement aux préoccupations de développement de la filière lait local ; d’autres informations leurs seront apportées notamment   l’étude sur  « Quelles Politiques commerciales et fiscales au service du développement durable des chaines de valeur, sur les filières laitières en Afrique de l’Ouest et la problématique de la concurrence des importations sur leLait local en Afrique de l’Ouest »  et sur la Justifications de la mobilisation de politiques commerciales et fiscales favorables au lait local, sur  les différentes options étudiées et les hypothèses, sur la  Définition des éléments d’orientation et modalités d’opérationnalisation de la stratégie et les éléments d’opérationnalisation de la stratégie d’influence du processus de révision du TEC-CEDEAO.

La Validation du projet de feuille de route de finalisation du processus de formulation du document de stratégie d’influence de la révision du TEC-CEDEAO clôturera  l’atelier

‘Pour une stratégie régionale lait visant une « Afrique de l’Ouest qui émerge parmi les bassins laitiers du continent africain et qui  accroît progressivement sa contribution aux échanges régionaux de  produits laitiers d’origine communautaire »

Babacar Séne Journal Agropasteur/babaclimat

Laisser un commentaire