0 4 minutes 5 mois
Spread the love

Le président du CARI Patrice Burger est à la tête de la délégation du CARI en compagnie de Manon Albagnac (chargée de projet Sahel) et de Alissa Jeridi (chargée de projet GTD) pour participer en Ouzbékistan au Comité chargé de l’examen de la mise en œuvre de la Convention (CRIC) organisé par l’UNCCD. En effet , le CRIC réunit annuellement les représentants des Parties à la Convention, ainsi que les observateurs, pour passer en revue la mise en œuvre de la Convention, sur la base des rapports fournis par les pays, ainsi que par les autres organismes concernés (secrétariat, Mécanisme mondial, etc.)Les travaux du CRIC fournissent des orientations et propositions pour des prises de décision au moment de la COP suivante. Le suivi et l’évaluation de la mise en œuvre du cadre stratégique 2018-2030 de l’UNCCD seront au cœur des discussions de ce CRIC21.Aux côtés des organisations de la société civile accréditées à la Convention, dont les membres du réseau Drynet, le CARI participera au CRIC 21 pour porter la prise en compte de l’agroécologie au sein de l’UNCCD. Cette mobilisation s’inscrit dans la trajectoire initiée avec le Sommet Désertif’actions 2022 organisée par le CARI avec ses partenaires tenu à Montpellier. En Ouzbékistan des événements parallèles animeront la participation du CARI et de ses partenaires notamment celui portant sur le Side Event organisé par le CARI et le Ministère français de l’Europe et des Affaires Étrangères à Samarcande (Ouzbékistan) sur la thématique : Investir dans la résilience : ce que l’Agroécologie peut apporter aux politiques publiques de lutte contre la sécheresse. Où des interventions sont prévues sur les politiques et initiatives actuelles, tant au niveau français qu’international, mettant en œuvre l’agroécologie et luttant contre la sécheresse – Clémence Boullanger – Ministère de la transition écologique et de la cohésion des territoires – France; le travail de la FAO sur l’agroécologie dans un contexte de pénurie de la ressource en eau : les 10 éléments de l’agroécologie et l’outil TAPE – Antonio Mele – FAO – Division de la production et de la protection des plantes – NSP – Italie ;Un exemple concret sur la façon dont les agriculteurs et éleveurs gagnent en résilience face à la sécheresse – Nahid Naghizadeh – CINESTA (réseau Drynet) – Iran, Patrice Burger CARI (réseau Drynet) – France interviendra sur « Agroécologie, sécheresse et neutralité en matière de dégradation des terres, la voie à suivre « suivie de l’intervention de Oliver Oliveros – Coalition pour la transformation des systèmes alimentaires par l’agroécologie – Italie sur « La transformation des systèmes alimentaires à travers l’agroécologie « Des documents de fonds et de position sont portés au CRIC21 de l’UNCCD par le CARI notamment ceux portant sur la synthèse Désertif’actions 2022 , les papiers de position sur « L’agroécologie, une aubaine pour l’atteinte des objectifs de neutralité en matière de dégradation des terres » ; sur « l’agroécologie, une stratégie intelligente pour l’adaptation aux risques de sécheresse » en français et la note de synthèse sur Sècheresse et agroécologieBabacar sene journal Agropasteur /babaclimat

Laisser un commentaire