0 10 minutes 3 mois
Spread the love

Ainsi Mme Fatou Kiné Diaw scelle son  Programme de Développement Economique et Social  qu’elle compte mettre en œuvre au Sénégal

Mme Fatou Kiné Diaw  s’est positionnée depuis son enfance  comme une femme d’honneur, entreprenante, travailleuse et bourrée d’idées généreuses qui font avancer les peuples (extrait des Chroniques du Doyen  Majib Sène)

De son métier d’enseignant, elle tire toute la quintessence de l’éducation et de la formation pour extérioriser leurs capacités pour participer à la réflexion et à l’absorption de connaissances.

Intelligente, courageuse et l’esprit contemplatif, elle avance chaque jour dans les sentiers exigeants de l’émergence dont rêve le Sénégal. Sa vaste culture sociopolitique fait qu’elle s’active dans les projets porteurs d’emplois pour la jeunesse, véritable armature de la société.

 Elle compte sur elle -même pour mener à bon port des projets au profit de sa société en formant plusieurs générations de cadres qui, aujourd’hui, participent au développement économique et social du pays et en créant beaucoup d’organisations de femmes ,d’entrepreneurs de privés et de coopératives ;

Elle participe beaucoup aux rencontres nationales et internationales en quête d’opportunités d’affaires et de partenariats pour la réalisations de ses projets pour preuve récemment aux Emirats Arabes Unis à Dubaï, en Turquie , entre autres

Elle initié beaucoup d’activités en élaborant  beaucoup de projets  et mettant en œuvre des programmes dans tous les secteurs d’activité de la vie nationale ;

Forte d’une expérience de plus d’une quarantaine d’années elle mène encore le combat du développement la foi en bandoulière et avec détermination doublée de volonté pour faire du Sénégal ce qu’il n’aurait dû jamais cesser d’être c’est à dire, un pays où il fait toujours bon vivre, un lit d’espérance.

Madame Diaw croit  fermement à l’Agriculture secteur pourvoyeur de beaucoup d’opportunités et de richesses  dans nos pays  et dans notre continent en général

Le continent ne peut se développer qu’à travers la modernisation de son agriculture, la promotion de l’industrialisation, du développement des énergies renouvelables.

 En passant en revue les limites du développement et de la promotion de notre Agriculture, Mme Diaw constate le manque de financement de notre agriculture doublé au manque également de l’insuffisance  des écoles de formation aux métiers de l’agriculture ; mais aussi  le vieillissement des techniciens agricoles et le manque de promotion de l’environnement des entrepreneurs agricoles.

Autant de raisons pour lesquelles Mme Fatou Kiné Diaw  milite pour la création du Projet de Distribution à Crédit d’Equipements Agricoles et la mise à disposition des agriculteurs de financements pour l’achat d’intrants.

Elle milite en outre pour la mise à disposition de modules de formation en langues locales en déplorant le fait que plus de 70% des paysans  ne soient pas alphabétisés.

Des espaces Agricoles Aménagés qu’elle appelle Ranchs Verts seront créés pour la sédentarisation des jeunes arrimés à des  habitats ruraux solarisés et la promotion du numérique à partir du solaire, pour contribuer à la génération d’emplois au niveau du milieu rural dans les communes rurales notamment  pour répondre aux exigences des jeunes à qui elle conseille de bien écouter la confession du nouveau Président de la République Bassirou  Diomaye Faye, « un petit villageois sorti du néant, devenu miraculeusement et subitement célèbre par la grâce et la baraka de mère  qu’il a tant aimée, choyée, vénérée et soutenue dans ses travaux ménagers et champêtres et avec qui, il partageait sa maigre bourse universitaire ».

Le Sénégal notre cher pays, compte dans ses rangs, des femmes de grande envergure qui font sa fierté. De Ndaté Yalla à la Linguère Yacine Boubou, de Ndieumbot Mbodj à Aline Sithoé Diatta et tant d’autres, les femmes ont embelli la fameuse histoire de ce pays riche de sa diversité ethnoculturelle.

L’enseignement que les jeunes doivent tirer de cette confession est qu’ils doivent traiter leurs mères comme des Reines qui ne doivent manquer de rien ; une tâche certes difficile mais pas impossible.

Aujourdhui ,plus que jamais Mme Fatou Kiné Diaw a dans son portefeuille beaucoup  de projets à l’instar de celui de la Promotion de l’Habitat  Social, du Projet « Naleer » pour l’acquisition de panneaux solaires et de Kids solaires autonomes pour les populations rurales, et du Programme de Développement Agricole et Industriel .

Tous  ces projets constituent pour elle le Programme de Développement Economique et Social  qu’elle compte mettre en œuvre au Sénégal

La Société Coopérative Inclusive d’Habitat et d’Agriculture « Win Win » qu’elle a mis en place récemment, consiste à promouvoir l’habitat Social ; il s’agira de construire des logements sociaux à Dakar et dans tous les Départements du Sénégal, en partenariat avec des Entreprises turques, indiennes etc. Il sera mise en place aussi bien une Coopérative Habitat Social qu’une Coopérative Agricole dénommée » Win Win »

C’est aussi la mise en œuvre du  Projet NaNaat » dont le pilier essentiel  est soutenu par le  programme de Développement Agricole et Industriel ; il compte s’articuler autour de l’acquisition  d’équipements agricoles pour la mécanisation et l’intensification de l’agriculture; de l’ équipement destiné aux  ventes ou location aux producteurs; de l’ acquisition de tricycles / location-vente  pour les récoltes; de l’acquisition d’équipements  hydrauliques pour l’accès à l’eau pour tous et pour l’irrigation; des Production à grande échelle d’arachide et de l’installation d’une Usine de Production d’Huile d’Arachide Raffinée  et Sésame et de Tahimi (pâte de Sésame) destinée au marché local et international; et des Production à grande échelle de Maïs, pour la transformation et le conditionnement en pots destiné au marché local et international; c’est aussi la transformation en farine destiné au marché local et international; et la  transformation en aliments de bétail et en engrais biologique ;mais aussi la production à grande échelle de niébé, du fonio et du blé   ;

Le volet élevage sera constitué par l’installation de Ranchs d’embouche bovine ovine et caprine ( livestocks) , d’Abattoirs  et d’Unités de Transformation Laitières et de Périmètres Fourragers dans tous les départements ; mais aussi le développement de l’Aviculture Villageoises Améliorée ; ces fermes  seront  bien équipées, sécurisées, gérées par des Vétérinaires dans tous leurs corps de métiers ; une partie de la viande sera destinée aux marchés arabes.

C’est aussi la Production de fromage dans les Unités Laitières en plus du Yaourt et du lait locale mais aussi la pratique de l’Apiculture pour la production et la transformation du miel  et de la Cire  destinés au marché local et international.

La transformation des viandes en saucisses merguez viande hachée contribue à l’apport de plus-value à la production de viandes

Au plan Agricole la transformation qui reste une plus-value intéressera les jus sirop marmelade confiture notamment pour les mangles Madd Ditakh et autres ; en purée pour la Tomate ; en graine pour l’Anacarde ; et la production et (sel de cuisine, iodé pour la commercialisation au niveau national et régional.

Pour le soutien à la production des actions de reboisement et de plantations d’arbres fruitiers  sont promues et renforcées (orangers, mandariniers, citronniers pamplemoussier de goyaviers, de grenadiers etc.);

La coton-culture sera promue pour la production du coton pour soutenir l’industrie d’habillement, de la filature, la fabrique de tissus (bazin, wax entre autre) mais aussi de confection(les tampons hygiéniques, serviettes, tee- shirts et autres dans le cadre de la délocalisation des entreprises étrangères (offshoring).

Pour l’artisanat la convenance nationale sera promue aussi pour la petite industrie de couture où l’origine Sénégal sera promue  ainsi que la confection de meubles faite localement avec le bois de la Casamance dans le cadre de la délocalisation d’es entreprises étrangères (offshoring), de meubles destinés au marché local et le marché arabe.

La formation occupe un volet important pour l’éveil et le changement de comportement ; ainsi un centre de formation pour l’industrialisation  des productions sera créée ;

Babacar Séne Journal Agropasteur/babaclimat

Laisser un commentaire