0 5 minutes 2 mois
Spread the love

Les Jardiniers du Sénégal ont mis à profit ce Jour 1er Mai qui sacre la fête du travail, pour débattre de leurs préoccupations, se concerter et faire le bilan d’une année d’activités et de dégager des perspectives ;Pour cette année 2024, le thème est axé sur » Non aux déguerpissements arbitraires, respect aux espaces verts: source de vie » . Ainsi du rapport d’activités 2023-2024, aux discussions en passant aux témoignages des anciens jardiniers, les membres de l’Association ont témoigné toute leur reconnaissance au Bureau et au Comité Directeur face aux efforts déployés pour l’exécution de ces activités partagées conformément à leur statut adossée à la solidarité des membres, la promotion du jardinage, de l’habitat, le réchauffement climatique, la promotion de l’arbre, la protection, la préservation de l’environnement, le partage, la communication, les échanges et la cohésion des innovations entre autres .Somme toute les membres ont salué les acquis obtenus à savoir la reconnaissance des partenaires, l’accompagnement des services techniques, la concertation avec les autorités, la satisfaction des doléances posées, le plaidoyer porté en collaboration avec les médias, la présence dans les médias et l’implication dans certains programmes ; ce qui donne à leur avis un autre regard positif au Jardinier et le traitement à égale dignité ;Néanmoins après le focus sur les atouts les forces, les opportunités obtenus, les jardiniers du Sénégal considèrent que des faiblesses persistent toujours en termes de déguerpissement arbitraire, de formation, d’implication dans les instances de décision, de régulation de l’espace foncier, de calme de quiétude dans l’exercice de leurs activités ;Des faiblesses qu’ils comptent traduire en opportunités dans les perspectives pour l’année 2024 qui se traduiront par la poursuite des démarches menées pour la formalisation de l’Association, l’implication dans les programmes , la poursuite de la mise en place des filières horticoles notamment celle florale, le positionnement comme acteur incontournable dans le développement du secteur horticole et la régularisation de l’espace foncier notamment avec les municipalités dans l’exercice de leurs activités, le traitement à égale dignité et la reconnaissance des métiers de jardinage. Il faut noter que la fête des travailleurs est un jour férié annuelle ; elle est synonyme de la journée internationale du 1er Mai dans la plupart des pays. Cette occasion a permis au Président de l’Association des Jardiniers du Sénégal M. Abdoulaye Sagne de souhaiter « une belle fête du travail à ses membres, les collaborateurs, les partenaires ainsi qu’à l’ensemble de la population sénégalaise et à leur témoigner du travail à faire du Sénégal une terre reverdie et d’opportunités durables ; c’est l’occasion de célébrer les réalisations accomplies grâce à notre solidarité et le travail de tous pour surmonter tous les défis ; et de renouveler notre engagement envers nos missions respectives de nous inspirer mutuellement et de continuer le travail « Rappelons également que le métier de jardinier est un travail pour lequel on ne compte pas ses heures. Ce sont des acteurs professionnels qui travaillent le plus au Sénégal. Si le 1er mai est le seul jour férié et chômé de l’année, des professions font exception que sont les jardiniers qui dans leurs jardins arrosent et entretiennent quotidiennement ; C’est un métier-passion. Le reste passe après. Babacar Séne Journal Agropasteur :babaclimat

Laisser un commentaire