0 5 minutes 7 mois
Spread the love

La 28e réunion de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28), est une conférence internationale de l’Organisation des Nations unies ;

Elle se déroulera  du 30 novembre au 12 décembre 2023 à Dubaï aux Émirats arabes unis

À l’approche de la COP28, la Mission permanente des Émirats arabes unis auprès de l’Office des Nations Unies et d’autres organisations internationales à Genève ainsi que le Réseau Environnement de Genève organiseront une séance d’information sur les défis et l’opportunité liée à la lutte contre le changement climatique, ainsi que sur les contributions des acteurs internationaux.

La Conférence de Dubaï de 2023 sur les changements climatiques, ou COP 28,sera l’occasion de faire le premier Bilan mondial (GST) qui  fournira une évaluation complète des progrès réalisés depuis l’adoption de l’Accord de Paris.

 Cela contribuera en outre,  à aligner les efforts en matière d’action climatique, y compris les mesures qui doivent être mises en place pour combler les écarts de progrès.

Cette rencontre de breefing sur la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP28) prévue ce  Mardi 21 novembre 2023, Palais des Nations, Salle XVIII) dont le théme est axé sur sur : «  les défis et l’opportunité liée à la lutte contre le changement climatique, ainsi que sur les contributions des acteurs internationaux » enregistrera les interventions de  SEM l’Amb. Jamal AL MUSHARAKH | Représentant permanent des Émirats arabes unis auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, SEM Ahmed Ihab Abdelahad GAMALELDIN | Représentant permanent de la République arabe d’Égypte auprès de l’Office des Nations Unies et des autres organisations internationales à Genève, SEM l’Amb. Majid AL SUWAIDI | Directeur général et Représentant spécial, COP28, de Danièle VIOLETTE | Directeur principal, Coordination des programmes, Secrétariat de la CCNUCC , de Jamie DEAN | Chef des opérations et des services aux invités, Présidence de la COP28, de Moustapha Kamal GUEYE | Directeur, Programme d’action prioritaire sur les transitions justes vers des économies et des sociétés écologiquement durables, OIT,de Marina MAIERO | Équipe Partenariats et plaidoyer, Changement climatique et santé, OMS, de  Ludivine TAMIOTTI | Chef de la Section de l’environnement, Secrétaire du CTE/CTESS, Division du commerce et de l’environnement, OMC, de Manuel MARQUES PEREIRA | Directeur OiC, Coordination pour la paix et le développement, OIM, de  Ben SCHACHTER | Chef d’équipe Environnement, Droits de l’Homme de l’ONU, de Sandeep SENGUPTA | Responsable des politiques mondiales, Changement climatique, Centre de politique internationale, UICN et de  Francesca MINGRONE | Avocat, Programme Climat & Énergie, CIEL | Groupe consultatif de Genève sur le changement climatique (GeCCco).

La COP28 des Émirats arabes unis se tiendra à Expo City Dubaï du 30 novembre au 12 décembre 2023 et réunira  plus de 70 000 participants, dont des chefs d’État, des responsables gouvernementaux, des leaders internationaux de l’industrie, des représentants du secteur privé, des universitaires, des experts, des jeunes, et les acteurs non étatiques.

Déjà la pré-COP28  se réunit à Abu Dhabi  en la présence de  60 ministres et de  80 pays mobilisés pour faire progresser sur les questions clés des négociations Pré-COP 28  où des  ponts sur les trois questions clés : les dispositions institutionnelles, la gouvernance et les sources de financement » devraient être jetés

Les Émirats arabes unis dirigeront un processus permettant à toutes les parties de convenir d’une feuille de route claire pour accélérer les progrès grâce à une transition énergétique mondiale pragmatique et une approche « ne laisser personne de côté » en faveur d’une action climatique inclusive.

Dalleurs, les  quatre piliers du programme d’action de la présidence de la COP28 consistent à accélérer la transition énergétique, à régler les problématiques de financement climatique, à se concentrer sur les personnes, les vies et les moyens de subsistance, et enfin soutenir le processus de négociation de manière totalement inclusive.

Laisser un commentaire