0 6 minutes 2 mois
Spread the love

Le Laboratoire National de l’Elevage et de Recherches Vétérinaires (LNERV) de l’ISRA-Pôle de Recherche de Hann a accueilli cette année le Conseil Scientifique du PPZS Pôle Pastoralisme et Zones Humides Dakar dont l’ouverture est présidée par le Ministre de l’environnement et de la transition écologique ce Lundi 06 Mai 2024Ainsi durant deux jours, en présence des partenaires membres que sont l’ISRA, l’Université Cheikh Anta Diop , le Centre de Suivi Ecologique et le CIRAD , et des partenaires associées ( Universités UGB, ENSA,UASZ )et institutions (société civile, Ong, OP, secteur privé, institutions de recherches et bailleurs , le conseil scientifique consacre une assemblé d’expression d’évidences scientifiques sur les résultats des activités scientifiques obtenus et sur l’évolution , les résultats de recherches et les perspectives du PPZS. Il faut noter que le PPZS consacre cette stimulante réflexion annuelle que constitue le Conseil Scientifique depuis deux ans (2022-2023) avec les acteurs du développement. Les objectifs visés à travers l’organisation de ces journées sont de partager une sélection de résultats finalisés du PPZS avec les acteurs du développement et les partenaires du PPZS d’évaluer leur appropriation et leur cohérence et de faire remonter les retours des partenaires Le PPZS dans sa stratégie scientifique reste toujours dans sa trajectoire quadriennale (2022-2025),un bon chemin qu’il compte renforcer voire consolider à travers une approche pluridisciplinaire et interdisciplinaire pour que ses recherches soient non seulement à l’écoute des demandes des partenaires mais aussi y anticiper en pointant les risques et les dynamiques en cours . De bonnes raisons pour le Ministre de l’Environnement et de la Transition Ecologique du Sénégal , de s’intéresser aux travaux de recherches de cette concertation sociétale multisectorielle que constitue le Comité Scientifique dont les résultats en termes de données , d’informations fiables sur des thématiques transversales menés par des chercheurs chevronnés méritent d’être capitalisés ; il a fini par rendre hommage à ceux qui ont été à l’origine de ce dispositif voire ce mécanisme innovant que constitue le PPZS Pôle Pastoralisme et Zones Sèches en Afrique de l’Ouest. Auparavant les membres associés du PPZS qui n’ont pas cessé d’accompagner le PPZS dans la compréhension et l’action en faveur du développement des systèmes pastoraux et de leur insertion dans les économies régionales , se sont exprimés au premier rang duquel l’ISRA qui a accueilli le PPZS dès sa création depuis 23 ans et qui avait compris très vite son approche pluridisciplinaire et multi institutionnelle capable de se positionner sur des problématiques majeures ; « un choix stratégique approuvée par L’ISRA » selon son Directeur Générale qui a toujours soutenu sa démarche. Dr Ibra Touré aujourd’hui Représentant Régional du CIRAD en Afrique de l’Ouest basé à Dakar et qui a conduit les destinés du PPZS , a fait un rappel historique qui a permis de noter les grandes évolutions du PPZS qui ont permis d’aboutir aujourd’hui à ces résultats, pour une thématique que constitue le Pastoralisme que beaucoup de gens n’avaient pas cru ; il fallait cette posture militante sur les défis pastoraux à relever qu’a épousé Dr Ibra Touré et qui ont véritablement un lien direct avec le développement .Il a fini par remercier l’ISRA qui a accompagné PPZS depuis 23 ans, l’équipe de coordination, les organisations membres (UCAD, CES , ses collègues de DP qui ont pu s’inspirer en travaillant sur des projets intégrateurs sur les questions de développement. Le Directeur du Centre de Suivi Ecologique (CSE) a salué les travaux du PPZS en engageant une réflexion poussée sur les dynamiques de territoires, l’intensification des productions et l’assurance de la sécurité alimentaire et des solutions sur la souveraineté alimentaire. Un véritable point solide de solidarité Recherche /CES réitéré par le Directeur Général. Quant au représentant de l’UCAD, il a réitéré son engagement dans le dispositif scientifique de recherche où il a joué un rôle essentiel ;avant de saluer l’accompagnement du PPZS dans la mise en place de Masters » Adaptation , Agroforesterie « , Pastoralisme, qui ont valu une réelle satisfaction ; il n’a pas manqué de saluer la diversité des membres avant de finir par témoigner sa satisfaction par rapport aux résultats obtenus avant de réitérer la poursuite de l’aventure d’aller avec le PPZS pour plus de résultats ensemble avec les acteurs pour relever les défis du développement et du Pastoralisme. Il faut noter que le PPZS compte en cette année 2024, 42 chercheurs et enseignants –chercheurs et 15 doctorants et fonde son programme scientifique autour de trois axes majeurs à savoir Environnement et Ecosystèmes pastoraux, gouvernance et dynamique des territoires, productions et filières animales et des thèmes transversaux portant sur mobilité pastorale, enjeux sociaux contemporains .Babacar Séne Journal Agropasteur/babaclimat

Laisser un commentaire