0 4 minutes 11 mois
Spread the love

De profonds débats ont nourrit l’atelier de kaolack au tour du projet SEEN SUUF Appui à l’amélioration de la gestion foncière au Sénégal 

Mis en œuvre par la GIZ ce projet fruit du partenariat entre le Sénégal et la coopération Allemande et s’inscrivant dans le cadre du plan Sénégal émergent ( PSE) vise à doter les autorités nationales et déconcentrées ainsi que les acteurs locaux, des  compétences en vu d’accroitre la sécurité foncière dans 17 commune des régions de kaolack et kaffrine pour un montant de 21 millions d’Euro

Sous la tutelle du ministère des finances et du budget (MFB) en collaboration avec des partenaires technique et financiers tel que le Projet Cadastre et Sécurité Financière (PROCASEF) et le Programme de Modernisation de la Gestion Foncière (PROMOGEF) pour ne citer que ceux là, SEEN SUUF s’inscrit dans le cadre d’un dialogue multi-acteur sur les questions foncière avec une forte implication de la société civile et des acteurs locaux

D’où la présence des autorités administratives locales et les maires et du Conseil National de Concertation et de Coopération des Ruraux (CNCR)

Ainsi dans sa prise de parole le docteur Macoumba Diouf maire de la commune de Lat Mingué commune pilote du projet  par ailleurs  point focale foncier de l’association des maires du Sénégal représentant le président de l’Association des Maires du Sénégal (AMS) Aliou Sall, n’a pas manqué de magnifier l’approche du projet SEEN SUUF à trois composantes qui concernent directement les maires  à t il souligné 

Premièrement l’amélioration de la gouvernance foncière et de la gestion des terres dans les communes pilotes .Deuxièmes le renforcement des compétences dans les services déconcentrés ainsi que dans les secteurs privés et les institutions de formation pour la mise en œuvre des procédures de sécurisation des droits fonciers et en fin l’amélioration du cadre juridique et réglementaire pour la sécurité des droits foncier

Macoumba Diouf n’a pas manqué aussi de lister leur attente pour enfin réussir le pari Ce ci à travers la mise en place d’outils pour définitivement régler  la lancinante question de la gestion foncière à laquelle les maires font face .Pour aussi doter les administré de droits foncier légale et traçable Par exemple la mise en place des bureaux fonciers qui ont était expérimenté par Projet de développement inclusif de  l’agrobusiness. Le maire a également  jugé nécessaire de développer le  système d’information foncière (SIF)   

Représentant le ministère des finance et du budget à l’atelier de démarrage du dit projet Mr Papa Samba Ndiaye spécialiste en droit foncier  rappelle que l’enjeux du projet  s’inscrit dans le cadre du développement territorial car selon lui le foncier constitue l’infrastructure de bas pour un développement  territorial, le socle du développement économique et social du sénégal a-t-il martelé 

A  noter que les chefs de village,les maires ,les conseillers municipaux, Commissions domaniales de la  populations( exploitant agricoles,éleveurs-pasteurs ,groupement de femmes constituent les cible potentiel de du projet

Laisser un commentaire