0 4 minutes 8 mois
Spread the love

AVSF – Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières intervient au Sénégal où elle a mis en place des systèmes d’information et d’alerte au Sénégal en liaison avec le Centre de Suivi Ecologique .C’est la réception et la systématisation des informations agro météorologiques et hydrologiques régionales pour soutenir les communautés paysannes Le dispositif d’alerte constitue un début de réponse aux risques de dégradation des conditions de vie des éleveurs. Initié par AVSF Le changement climatique est déjà nettement perceptible dans le Ferlo.; un territoire d’une superficie représentant plus d’un tiers du pays, et l’une des rares zones refuges pour l’élevage pastoral. C’est aussi une zone de transit stratégique, pour la transhumance comme pour les échanges commerciaux entre le SÉNÉGAL, le MALI et la Mauritanie. Or les pâturages du Ferlo sont gravement menacés par le changement climatique. A défaut de pluie…la biomasse est sèche, doublée de beaucoup d’ensoleillement .Les ressources des éleveurs sont d’autant plus menacées que la tendance est à la disparition des espèces fourragères de qualité et à la réduction de l’espace pastoral au profit de l’agriculture. Chaque année, la zone agricole est ravagée par des feux de brousse qui poussent les troupeaux à une transhumance forcée et accentuent le processus de désertification. Le projet teste un système d’alerte aux feux de brousse en temps réel, en privilégiant depuis plusieurs années sa diffusion par téléphone mobile. Et pour prévenir les conflits (parfois sanglants) entre cultivateurs et éleveurs transhumants, la localisation des couloirs pastoraux fait l’objet d’une information systématique L’objectif visé est d’avertir les éleveurs du manque de pâturage ou de points d’eau (assèchement des mares, ensablement des puits, pannes de forage) dans une zone donnée, pour prévenir la mortalité des troupeaux. … et le feu de brousse !Aujourd’hui l’accent doit être mis sur la sensibilisation en privilégiant la diffusion des informations au niveau des radios communautaires de la presse spécialisée et au niveau de téléphone mobile. Pour rappel AVSF est une association de solidarité internationale reconnue d’utilité publique, qui agit depuis 1977 pour soutenir l’agriculture paysanne et que les femmes et les hommes vivent de la terre durablement .La cartographie réalisée montre à suffisance la vulnérabilité par zone: de propagation des feux ;La Zone Nord avec l’axe Rosso -Richard Toll- Dagana- Podor qui est véritablement la zone Extrême de Propagation du feu. Il Ya l’axe Louga -Touba- Dara -Linguère Ranerou -Matam- kanel – kaffrine Nord- khougheul- koupentoum -Tamba -Goudiry – Bakel qui constitue la zone élevée de propagation du feu . En outre, il y a l’axe Dakar -Thiès – Kaolack- Fatick – Sud Tamba -Medina Gounass- kédougou -Saraya qui constitue la zone élevée de propagation du feu. L’axe Bignona- Kolda- Vélingara -Casa sud- Kédougou qui constitue la zone moyenne de propagation du feu .Le reste est l »axe faible avec la prudence surtout avec la montée du mercure (température).favorisant l’assèchement de l’herbe. Babacar sene journal Agropasteur (AVSF)

Laisser un commentaire