0 3 minutes 1 semaine
Spread the love

Le Ministre de l’Agriculture de la Souveraineté Alimentaire et de l’Elevage Dr  Mabouba Diagne  s’est entretenu au cours d’une audience  avec Son Excellence  l’ambassadeur de la Corée du Sud sur les avancées dans la recherche agricole, notamment l’invention de nouvelles variétés de riz capables de s’adapter à presque tous types de sols, avec des rendements dépassant les 7 tonnes à l’hectare.

 Lors de cette rencontre, ils ont discuté de rendements où la Corée du Sud a  atteint des rendements rizicoles de 14 tonnes à l’hectare.

Il est  ressorti au cours de leurs discussions aussi i que les Américains développent des techniques similaires, utilisant des pivots d’irrigation pour cultiver du riz sur des sols quasi arides.

 Afin de tester ces innovations, des essais seront menés au nord et au centre du Sénégal, sur les sites de l’ISRA – Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (ISRA), de l’Agence Nationale d’Insertion et de Développement Agricole ANIDA Sénégal, sur les périmètres des Systèmes d’Irrigation Paysans  Sipa Sénégal, ainsi que dans plusieurs fermes privées et les Domaines Agricoles Communautaires (DACs).

Si les résultats sont probants, une mise en œuvre à grande échelle sera envisagée avec les initiatives suivantes  notamment la  Coopérative Agricole Communale au Nord couvrant 10 000 hectares, divisée en parcelles de 10 à 20 hectares,  celle de la  Coopérative Agricole Communale à Kolda s’étendant sur 30 000 hectares, également en parcelles de 10 à 20 hectares, les  Fermes Privées Individuelles variant de 1 à 10 hectares , les  GPASs : Partenariats Public-Privé avec les Grands Périmètres Agricoles du Sénégal. Où le Ministère de l’Agriculture, de la Souveraineté Alimentaire et de l’Élevage (MASAE) et la caisse  des Dépôts et Consignations CDC Sénégal soutiendront le secteur privé sénégalais pour aménager et exploiter des centaines de milliers d’hectares dédiés à la culture du riz et autres spéculations et la  Coopérative Agricole Communale à Mbane  couvrant  800 hectares.

Il faut noter que pour soutenir  cette initiative, une partie des financements disponibles de la Corée du Sud est utilisée et le secteur privé et les particuliers sont invités à y adhérer  une fois que les tests seront concluants.

Babacar sene Journal Agropasteur

Laisser un commentaire