0 4 minutes 2 mois
Spread the love

Les résultats marquants de ces dernières années sont présentés dans ce rapport 2023 notamment ceux marquants ses 25 dernières années, mais aussi les chiffres clés de 2023 ainsi que les projets menées , les actions ECSI, les évènements de la vie associative, le rapport financier, l’équipe salariée et le conseil d’administration, les partenaires et les réseaux Depuis 1998, le CARI promeut un modèle agricole durable (agroécologie, agriculture familiale) pour répondre aux problématiques de dégradation des terres en zones arides« En 2023 qui confirme l’attachement de CARI et de ses membres de l’importance aux engagements humains, qui est centrale et qui donne en priorité cette célébration comme il se doit de ce 25e anniversaire et honorer ainsi quelques-uns de plus vaillants anciens administrateurs tout en profitant de cette belle occasion pour mieux familiariser les uns mes autres et favoriser le partage de motivations avec les nouveaux membres de l’équipe des permanentsCARI a toujours su porter un fort plaidoyer surL’Agro écologie socle d’arguments de l’élaboration.de projets et de leur évaluation ce sujet au sein de la Convention Désertification et le CARI a pu investir l’interface science-politique (SPI). Côté fonctionnement et dans la poursuite des efforts de l’ancien bureau, CARI ne cesse d’améliorer les capacités de gouvernance via un bureau renouvelé ; mais aussi le renforcement de compétences , de redevabilité, tout en consolidant la santé financière et la communication dont les modalités viennent d’être revisiter récemment L’engagement de CARI sur de nouveaux territoires notamment en Tanzanie et dans divers autres pays de la Méditerranée vivifie le dynamisme des projets de CARI.Depuis 1998, le CARI intervient en faveur des populations des zones arides notamment en Afrique. Il met en œuvre des projets de développement agricole visant la sécurité alimentaire des populations. Aujourd’hui, neuf pays du Maghreb et du Sahel sont directement concernés par les activités du CARI.Projets bilatéraux, Groupe de Travail Désertification (GTD), Programme de préservation et de valorisation économique de l’agro biodiversité oasienne dans la vallée du M’Zab en Algérie (PAOMA)Les femmes oasiennes, bâtisseuses de développement et créatrices de valeur (PROFOB)Programme d’accompagnement à la gestion durable des terres et à la transition agroécologique dans la région d’Arusha en Tanzanie (KEA)Projets multilatérauxFAIR L’agroécologie pour une agriculture plus résiliente au Sahel (FAIR Sahel)Favoriser la transition agro-écologique en Afrique du Nord grâce à la conception, l’évaluation et la mise en réseau multi-acteurs (NATAE)Programme d’actions structurées des acteurs de la lutte contre la désertification (PASS-LCD)Babacar sene journal Agropasteur /babaclimat

Laisser un commentaire