0 11 minutes 3 mois
Spread the love

Le Préambule de l’offre de mission note que pour  une plus grande proximité de travail avec les organisations paysannes partenaires du programme, JAFOWA souhaite recruter une expertise sur place pour une fonction de chargé/e de mission (cf. profil, tâches et responsabilités ci-après).Cette personne doit être déjà résident/e au Sénégal et devra effectuer 3 à 5 missions par an au Burkina Faso, en fonction de l’évolution du contexte sécuritaire (a priori uniquement à Ouagadougou, sa périphérie proche et Bobo Dioulasso).Pour un 1er engagement, sur une période de 12 mois à partir de septembre 2024, suivant son expérience et son profil, il lui sera demandé d’assurer au total l’équivalent de 90 à 140 jours de travail. Le contrat sera donc élaboré sur une base pouvant aller de 40 à 60% jours Equivalent temps plein (ETP). Ce premier engagement sera évalué conjointement en février 2025 (mi-parcours) , puis en août 2025, avant un renouvellement éventuel du contrat. L’Expertise et les compétences recherchées que le ou la chargés de mission  doit obligatoirement posséder sont basées sur une  bonne pratique et maitrise de l’agroécologie, une expérience dans des fonctions d’appui et d’accompagnement d’organisations paysannes (OP, associations, coopératives…) et doit maîtriser les méthodologies de suivi-évaluation et de mesure d’effets et d’impacts des projets. Ses expériences éventuelles en matière de diagnostic d’exploitations agricoles, de formations, d’organisation d’ateliers de partages d’expériences et de connaissances, de mise en réseaux, de capitalisation ou de plaidoyer. De même qu’une connaissance des approches genre, et orientées changement, seront considérées comme un plus lors de sa candidature ;Ses attentes en matière de connaissance et savoir être sont basées  non seulement sur une réelle connaissance des filières agricoles, de l’exploitation agricole familiale, de la structuration du monde Paysans (organisation paysannes) en milieu rural et péri-urbain et une bonne compréhension de leurs enjeux et contraintes en Afrique de l’Ouest, mais aussi sur sa perception et formation aux  questions de développement durable, et sur sa bonne connaissance des enjeux et défis de l’Agroécologie, des évolutions des systèmes alimentaires dans la région, des attentes des consommateurs, sur sa connaissance des contextes et zones d’intervention (cf. site Jafowa), son  goût prononcé pour les démarches participatives, le dialogue, la co-construction, la dimension partenariale du développement, son amour de  travailler dans un contexte multiculturel , et au service d’un collectif et de son engagement pour une prise en compte des enjeux spécifiques de genre et des attentes de la jeunesse, être sensible aux question de diversité et d’inclusion .Le ou la chargé de mission doit avoir les diplômes  et formations  de niveau Master 1 minimum, avec des cursus possibles dans un de ces domaines : développement durable, développement territorial, gestion de projet, gestion d’organisations… etc… et/ou des cursus plus sectoriels (environnement, agriculture, systèmes alimentaires, économie, gestion d’entreprise…)… Elle.il doit faire preuve de bonnes capacités d’expression orale et écrite en français (langue de travail commune du programme) et parler et/ou comprendre une ou des langues régionales ou locales mais aussi  maitriser les principaux logiciels informatiques (bureautique) et avoir au minimum 3 ans d’expérience professionnelle en lien avec la mission. Les tâches du Chargé de mission et ses responsabilités sont décrites sous la responsabilité directe du Responsable du programme JAFOWA (RP JAFOWA) ;il assure  les tâches suivantes d rendre compte au RP JAFOWA, et est  directement responsable  de l’accompagnement au déploiement et du fonctionnement du système de suivi évaluation (DSE) auprès des organisations paysannes porteuses de projets (Burkina Faso et Sénégal), ce qui inclut des séances de travail avec les équipes projets / terrain pour suivi et appui au DSE (1 par trimestre), de faire des propositions d’aménagements / d’adaptations avec les responsables projets locaux, d’assurer un 1er niveau de consolidation et analyse des indicateurs, de participer aux échanges avec le COPIL du programme sur ces questions. d’une activité de veille sur le secteur et son plaidoyer (cadres et stratégies politiques des acteurs, évolutions du contexte et des dynamiques autour de l’Agro écologie et des systèmes alimentaires… ) sur laquelle il devra rendre compte et pouvant amener à la proposition de partenariats nationaux / régionaux, de maintenir un contact régulier avec les OP, entre les missions de terrains (via des visioconférences ou entretiens téléphoniques). En concertation avec le RP Jafowa, et à confirmer suivant son profil, elle.il pourra également participer à l’identification des besoins des OP en termes d’appuis et d’expertises et aux actions de renforcement de leurs capacités : formations, ateliers de capitalisation et partage des connaissances, accompagnement de missions d’experts externes. Autres attentes, c’est sa contribution  à l’élaboration des appels à projets du programme (appels à projets pluriannuels et coup de pouce …) : Propositions, relecture, éléments de contexte, mapping des acteurs, pré- identification de candidats possibles… et à l’analyse des projets présentés (points d’attentions, recommandations. Il doit être également impliqué par le RP , avec d’autres experts consultants, dans la préparation d’ateliers collectifs (1 à 2 ateliers régionaux par an en alternance au Sénégal et au Burkina Faso) : choix des thématiques, propositions de lieux, d’intervenants, organisation logistique ; mais aussi apporter, si besoin, un appui aux OP pour leur reporting narratif et technique du projet et éventuellement leur capitalisation (A noter que JAFOWA a déjà contractualisé par ailleurs un appui à leur reporting financier), assurer la représentation du programme Jafowa, avec le RP Jafowa, ou seul, dans les évènements pouvant être organisés dans les deux pays ou à l’échelon régional (DYTAES, OP, ROPPA, 3AO…). En outre, elle.il sera aussi régulièrement sollicité.e  et associé.e par le RP: aux réunions du comité de pilotage du programme JAFOWA qui est composé des fondations, notamment pour une participation aux comptes rendu de mission , ou des avis ou expertises spécifiques, au reporting narratif du programme dans sa globalité (rapport annuel programme – octobre, rapports spécifiques suivant échéances fondations et NEF), aux missions de suivi terrain du RP Jafowa (au moins 2 fois/an ) et le cas échéant des représentants des fondations du COPIL, aux missions de consultants externes : accompagnements, facilitations suivant types de missions et nécessité et à  la communication externe et interne du programme : en proposant et/ou élaborant des publications pour le site du programme, préparant et présentant des supports pour des événements externes (ateliers séminaires ), animant la communauté JAFOWA en diffusant ou rediffusant des informations (WhatsApp…) etc Les modes de collaboration  et la logistique sont basés sur un  contrat de prestation avec le Network of European Foundations (NEF) qui porte le programme JAFOWA, basé en Belgique. Il faut tenir compte du fait que le programme JAFOWA n’a pas de représentation institutionnelle dans les pays d’intervention. L’expert .e peut être donc  soit salarié. e et porté. e par une structure de conseil ou une organisation de développement basée et enregistrée au Sénégal et qui contractualise alors sa prestation avec le NEF, soit enregistré.e, déclaré.e et reconnu.e et comme consultant.e indépendant.e au Sénégal (cabinet ou freelance) et contractualiser alors sa prestation avec le NEF. Dans les deux cas, la rémunération et les règles financières seront les mêmes ;la rémunération brute proposée sera comprise entre 800 Euros et 1 400 euros Brut TTC par mois. Cette rémunération sera fixée en fonction du profil du, ou de la, candidat.e, de son expérience et des tâches qu’elle.il aura à accomplir (estimées à 40 à 60% d’un ETP) ; elle.il devra enregistrer son temps de travail sur une timesheet précise qui sera suivie et vérifiée par le RP Jafowa sur une base mensuelle. les frais engagés (déplacements ; restauration, hébergements lors des missions…) seront pris en compte au « réel » (pas de perdiems) et feront l’objet soit d’un remboursement mensuel (pour les petites dépenses récurrentes : abonnement téléphonique/internet par exemple), soit d’une avance de fonds sur présentation d’une demande d’autorisation d’achat au RP puis d’un compte rendu financier incluant tous les justificatifs de dépense. Le programme mettra des moyens informatiques à sa disposition (laptop et connexion). Merci d’envoyer votre candidature (lettre de motivation et CV) avant le 15 avril 2024 au Responsable du programme (RP), Laurent Grolleau : laurent.grolleau@nef-europe.org

A noter que le premier entretien avec les candidat.e.s pré-sélectionné.e.s se déroulera à distance, entre mi-avril et mi-mai 2024. Puis, un deuxième entretien sera organisé avec les candidat.e.s shortlisté.e.s, en présentiel, au Sénégal, entre mi-mai et fin juin 2024, pour le déroulement des entretiens. La mission démarrera en septembre 2024.

Pour plus d’information: www.jafowa.org

Laisser un commentaire