0 4 minutes 7 mois
Spread the love

Cette 10eme session placée sous le sceau « Des semences aux solutions innovantes, sauvegarder notre avenir : contribuer à la mise en œuvre du Cadre mondial pour la biodiversité pour des systèmes alimentaires durables ».a constitué toute l’architecture à partir duquel tous les débats sont animés au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Rome, en Italie du 20 au 24 Novembre 2023 en la présence des, représentants, des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des centres internationaux de recherche agricole, des organisations d’agriculteurs, de la société civile et du secteur privé. Le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (TIRPGAA ou Traité) vise à conserver la diversité des cultures et à partager ses avantages pour le bien-être humain et planétaire. Ainsi cette dixième session de son Conseil d’administration (GB 10) s’est tenue sous le thème « Des semences aux solutions innovantes, sauvegarder notre avenir : contribuer à la mise en œuvre du Cadre mondial pour la biodiversité pour des systèmes alimentaires durables ».Un thème qui souligne toute l’importance de la diversité des cultures pour la sécurité alimentaire, la durabilité environnementale et le bien-être socio-économique, face aux défis mondiaux, notamment le changement climatique. De son rôle fédérateur, ce thème souligne en outre l’importance des contributions des agriculteurs à la biodiversité agricole et attire l’attention sur les liens entre le Traité et la Convention sur la diversité biologique (CDB).C’est dans ce sens que le GB 10 s’est réuni moins d’un an après l’adoption du Cadre mondial pour la biodiversité Kunming-Montréal (GBF). par la Conférence des Parties (COP) de la CDB en décembre 2022.La nécessité d’assurer une collaboration étroite avec la CDB a été l’un des messages clés de la session, en particulier dans le contexte des négociations visant à améliorer le fonctionnement du Système multilatéral (MLS) d’accès et de partage des avantages (APA) du Traité, compte tenu de la Décision de la COP 15 de la CDB visant à établir un mécanisme multilatéral sur le partage des avantages découlant de l’utilisation des informations sur les séquences numériques (DSI) sur les ressources génétiques. En perspectives il est prévu quatre réunions du groupe de travail prévues au cours du prochain exercice biennal pour permettre de progresser dans les négociations visant à améliorer le MLS, en se concentrant sur trois « points chauds » identifiés : DSI/données de séquence génétique (GSD) ; élargissement de la liste des cultures de l’Annexe I (cultures couvertes par le MLS) ; et la structure et les taux de paiement. Après d’intenses débats sur le rôle du Traité dans la promotion de la mise en œuvre des droits des agriculteurs, qui rappellent les sessions précédentes, le GB 10 a convoqué à nouveau le Groupe spécial d’experts techniques sur les droits des agriculteurs, chargé de faire progresser une évaluation de la mise en œuvre. Pour rappel le GB 10 qui s’est tenu du 20 au 24 novembre 2023, au siège de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), à Rome, en Italie à enregistré la participation environ de plus de quatre cent qui a réuni outre les, représentants, des gouvernements, des organisations intergouvernementales, des centres internationaux de recherche agricole, des organisations d’agriculteurs, de la société civile et du secteur privé. Babacar sene journal Agropasteur /babaclimat.

Laisser un commentaire