0 6 minutes 9 mois
Spread the love

Dans un contexte particulièrement marqué par les changements climatiques (baisse des précipitations, hausse des températures, multiplication des évènements climatiques extrêmes), l’agroécologie contribue à la fois à la réduction des émissions (stockage du carbone dans les sols ) et à l’adaptation des zones rurales via la reforestation et l’utilisation parcimonieuse et intelligente des sols et des ressources en eau. Au Sénégal, depuis plusieurs décennies, des organisations de la société civile, des institutions de recherche, certaines communes et l’état portent diverses initiatives pour développer l’agroécologie. Au Sénégal et plus globalement dans le Sahel, l’agroécologie apparaît comme une réponse pertinente aux problèmes de gestion de l’eau, de préservation des sols contre l’érosion ou de gestion de sa fertilité. Plus récemment, l’État sénégalais a placé la transition agroécologique (TAE) parmi les cinq initiatives majeures du Plan d’Action Prioritaire de la deuxième phase du Plan Sénégal Émergent (2019-2023). En mai 2019, faisant suite à la déclaration de l’État, les différentes organisations et plateformes engagées dans l’agroécologie au Sénégal ont décidé de se réunir au sein d’une seule alliance, la DyTAES, dans le but de mener une action de dialogue politique avec le Gouvernement pour une meilleure prise en compte de l’agroécologie dans les politiques publiques.L’ Agroécologique au Sénégal » (DyTAES) est un réseau qui regroupe des organisations faîtières de producteurs, de consommateurs, des ONG et des institutions de recherches, des réseaux d’organisations de la société civile sénégalaise et un réseau d’élus locaux engagés dans la transition agroécologique. La mission de la DyTAES est de promouvoir la transition agroécologique au Sénégal par le plaidoyer, la sensibilisation, le partage d’expérience et l’accompagnement des territoires en transition.Issu d’un large processus de consultation dans les différentes régions du Sénégal, le rapport DyTAES de 2020 constitue un premier investissement collectif pour le dialogue politique national. Ce document a été partagé avec les décideurs lors des Journées de l’Agroécologie de janvier 2020.A l’issue de ces journées, la DyTAES s’est donnée pour objectif de mobiliser les territoires du Sénégal comme acteurs majeurs de la transition agroécologique. Cette mobilisation s’est traduite par la construction de cadres locaux appelés Dynamique pour une Transition Agroécologique Locale (DyTAEL) dans plusieurs départements du Sénégal (Tambacounda, Podor, Bignona). Les DyTAEL sont des outils de dialogue politique local, de planification territoriale, d’expérimentation, d’apprentissage collectif et de mise en synergie entre les initiatives agroécologiques présentes dans un territoire. Elle doivent démontrer que la TAE est possible à l’échelle de territoires pilotes et vont produire des connaissances et des leçons susceptibles d’alimenter le dialogue politique national mené par la DyATES. Dans le cadre de la préparation d’un nouveau document de contribution politique pour une transition agroécologique, la DyTAES organise une caravane dans les différentes régions du Sénégal du 7 février au 12 mars 2022. Cette caravane qui a comme objectif général de préparer la construction d’un nouveau document de contribution politique en mettant en exergue la place des dynamiques territoriales dans la transition agroécologique au Sénégal va mobiliser le réseau national DyTAES et des acteurs des territoires ruraux du Sénégal en vue de contribuer non seulement à la structuration et au renforcement des DyTAEL, mais aussi au dialogue politique national dans le cadre de la structuration du PSE -Vert qui se fera au courant du 1er semestre 2022, au Forum Mondial de l’Eau prévu du 22 au 27 mars 2022, et à la COP15 de la CNULCD prévue en mai 2022.L’itinéraire de la caravane étant défini, les Organisations sont impliquées dans les 14 étapes de la caravane DyTAES 2022dont les objectifs spécifiques ‘articulent autour du renforcement ou de l’impulsion de la mise en place de DyTAEL dans les territoires ;, la capitalisation des activités des DyTAEL et les initiatives agroécologiques, la Consultation des ruraux pour alimenter le PSE- Vert, le Forum Mondial de l’Eau et la COP 15 sur la Désertification.le Recueillir de l’avis des acteurs sur la subvention des engrais organiques et la Sensibilisation des communautés sur l’agroécologie Lors de la caravane chaque étape se déroulera sur 2 à 3 jours avec une première journée d’atelier en salle et une seconde journée de visites de terrain et de discussion en groupe. Pour les zones où il y a déjà une DyTAEL, une troisième journée d’atelier sera consacrée à des partages d’information, des échanges en plénière et des travaux de groupe pour initier ou consolider une DyTAEL. Babacar sene

Laisser un commentaire