0 9 minutes 3 mois
Spread the love

La Coopérative des Agriculteurs du Delta ( Coopad) est créée en 2022 ; elle a son siège à Ross Béthio dans le Département Dagana au niveau Vallée du Fleuve Sénégal et intervient dans les cinq (5) communes notamment Ross Béthio , Diama , Ngith, Ronkh et Rosso Sénégal.La Coopérative dont Mr Fall est le Président, s’active dans la production du riz et dans le maraîchage avec comme objectif de créer des Champions Locaux dans le cadre de la promotion du Nouveau Concept du « Gentleman Farmer »Le Président de la Coopérative des Agriculteurs du Coopad estime que le nouveau Ministre de l’Agriculture de la Souveraineté Alimentaire et de l’Elevage a une mission très compliquée dans ce département notamment dans le secteur de la Riziculture au niveau de la vallée ; un domaine où rien ne marche selon Mr Fall. Parmi l’un des goulots d’étranglement, Mr Fall cite la question du financement dont le remboursement est toujours adossé à l’épongement de la dette des producteurs qui est loin d’être une solution durable pour aider voire accompagner les producteurs .L’exemple donné par Mr Fall est cette présente campagne saison froide actuellement en cours où rien est encore emblavé et l’on sait que des discussions doivent être entreprises pour bientôt préparer en Juillet l’hivernage et que les banques puissent financer la saison de préférence avec des systèmes moratoires allégés et durables. Le Riziculteur Barka Fall dénonce l’épongement de ces dettes qui ne fait que freiner le développement des productions, et démotiver les bons payeurs. Selon lui « actuellement les banques n’ont pas financé l’Agriculture »En cela M Barka Fall préconise des propositions allant dans le sens de se fixer des objectifs pour le Nouveau Ministre d’emblaver 70.000 hectares au niveau de la Vallée en Juillet ; avant de programmer après dès le mois de janvier pour la saison 2025 l’emblavement de 80.000 ha de riz.Le Président de la Coopérative souhaite la réussite totale aux nouvelles autorités, à Son Excellence Monsieur le Président de la République Bassirou Diomaye Diakher Faye et son gouvernement. Il a adressé ses sincères félicitations au nouveau Ministre de l’Agriculture de la Souveraineté Alimentaire et de l’Elevage Mabouba Diagne à qui il ne doute pas que le Sénégal atteindra son Autosuffisance Alimentaire avec lu .Néanmoins il doit accorder une oreille attentive aux préoccupations des producteurs rizicoles. Mr le Ministre de l’Agriculture, est venu dans un moment très critique du secteur agricole qui a besoin des réflexions ; l’organisation des Assises Nationales Durable est un impératif selon Mr Fall et ne doit pas rester un slogan théorique mais une solution durable. Le Diagnostic de l’Agriculture du Sénégal reste un impératif qui mérite d’être posé; elle est malade depuis plus de 30 ans .A Monsieur le Ministre à qui il souhaite la réussite de sa mission ne doit pas se fixer comme objectif l’atteinte à court terme de l’autosuffisance Alimentaire mais se fixer des objectifs de faire de l’Agriculture un métier avec un Nouveau Type de Paysan qui en fait une activité principale qui considère son Champs comme son bureau lieu de travail ;Mr Fall informe des problèmes d’urgence qui persistent et qui ne peuvent être résolus à court terme mais à long terme ; Les populations doivent le comprendre ainsi pour le premier quinquennat ;Lors de ce premier quinquennat que les producteurs évitent de demander à l’état l’ épongement de dettes. Ils doivent se libérer de leurs dettes impayées pour pouvoir s’attaquer de manière résolue à l’atteinte de l’autosuffisance en riz.Ce que nous conseillons au Nouveau Ministre est qu’il parle du Riz mais aussi impliquer tous les financiers qui interviennent dans la chaine de valeur riz ;Au nouveau Ministre, faciliter les relations producteurs : banques et éviter de décréter l’épongement des dettes comme solution d’accompagnement des producteurs et promouvoir le remboursement de la dette à travers des mécanismes souples de remboursement. Nos attentes au nouveau ministre l’organisation de journées de réflexion ou d’assises sur l’endettement des producteurs pour des solutions idoines adaptées ; c’est aussi le financement à temps qui reste un problème majeur qui freine la riziculture et l’adaptation ,la résilience face au changement climatique .Que le nouveau Ministre autorise l’utilisation des Drones aux Organisations Paysannes dans la lutte anti aviaire mais aussi des avions. Au nouveau Ministre qu’une étude sur les subventions /Intrants (semences, matériels et engrais) soit réalisée pour sa perception et son impact sur le terrain. Au nouveau Ministre d’observer l’arrêt des subventions Agricoles qui constituent une limite au développement rizicole notamment . L’option d’autoriser les Organisations paysannes de pouvoir commander directement au fabricant avec des exonérations est choisie avec l’aide de l’état ; (matériel agricole, engrais ) .Se concerter afin de trouver des facilitations sur le coût de l’ électricité mais aussi sur le gasoil et avoir une bonne perception de leurs impacts sur la production rizicole influant sur le prix du riz et permettre ainsi aux populations d’avoir accès au riz à volonté et à bon prix. Pour le crédit agricole on doit travailler sur un modèle adapté aux réalités de la vallée. Et pour des solutions face à la dette paysanne l’option de moratoires de 5 à 10 ans est demandée à la place de l’épongement. Et que les investissements et infrastructures puissent être amplifiées au niveau de la vallée où tout est obsolète (route, aménagements etc)Mr Barka M. Fall de conclure sur leurs urgences dont e Ministre doit observer ; d’ici le 15 Mai, que le Ministre de l’Agriculture démarre des tournée dans la vallée avec le Gouverneur et les Services compétents techniques et financiers pour trouver des solutions adaptées sur l’hivernage 2024 et sur le financement des agriculteurs. Pour le Capital Semencier, que les Organisations paysannes puissent contribuer à la reconstitution et en produire pour leurs membres ; au lieu de vendre à 350 f le kilogramme R1 mais on le vend 250 f le kilogramme aux membres pour promouvoir les achats groupés ;Faire bénéficier des réductions de prix aux membres des Organisations Paysannes dans le cadre de la préparation des sols ;Au Ministre de l’Agriculture de la Souveraineté Alimentaire et de l’Elevage de miser sur le Riz ;il est produit deux ( 2) fois l’ année dans la vallée et une fois dans le secteur riz pluvial. Ce qu’il nous faut ce sont des solutions adaptées pour développer l’agriculture avec la création de pôle agricoles pour éliminer les intermédiaires et fournisseurs véreux Réaffirmer notre engagement d’accompagner les orientations de l’état et se rassurer sur l’atteinte de l’autosuffisance en riz horizon 2035 avec zéro chômage et pas de pauvreté dans le monde rural ;C’est aussi demander au Ministre, tous les deux mois voire trois la visite de terrain auprès des producteurs avec des rencontres de suivi et d’évaluation. Babacar sene Journal Agropasteur /babaclimat

Laisser un commentaire