0 8 minutes 4 mois
Spread the love

Action Aid Nigeria, à travers le projet de partenariats stratégiques pour l’agroécologie et la justice climatique en Afrique de l’Ouest (SPAC-Afrique de l’Ouest),a  organisé  ce Mardi 20 Février 2024 à l’attention des médias  des trois pays où le projet met en œuvre son programme  à savoir le Libéria, le Nigéria et le Sénégal ,une réunion régionale d’engagement des médias sur l’agro écologie et la justice climatique. Cette activité traduit les efforts d’Action Aïd  Nigeria, à travers le projet de partenariats stratégiques pour l’agro écologie et la justice climatique en Afrique de l’Ouest (SPAC-Afrique de l’Ouest), financé par ActionAid International, d’impliquer  les parties prenantes et  les sensibiliser à l’agro écologie et à la justice climatique, , L’objectif visé à travers cette rencontre avec les médias  est d’améliorer les connaissances des journalistes sur le changement climatique, l’agriculture,  l’agro écologie et la justice climatique et de favoriser des échanges  significatifs sur des productions d’articles ou de reportages voire portrait ou ’ success  histories’   approfondis,  la promotion de l’agro écologie et de la justice climatique en Afrique de l’Ouest. Ainsi durant plus de quatre heures d’horloge, les journalistes ont été à l’école de l’Agro écologie et de la Justice Climatique en suivant les différentes présentations visant à les mettre à niveau pour mieux comprendre l’abécédaire agro écologique et  à améliorer leurs  connaissances  sur le changement climatique et l’agriculture sur l’agroécologie et la justice climatique mais également de les outiller pour mieux améliorer la production d’articles ou de reportages sur l’Agro écologie , le changement climatique et la justice climatique  en Afrique de l’Ouest. Les attentes des organisateurs à travers cette rencontre avec les journalistes  sont formelles comme le confirme  M.Oluwakemi Akinremi Segun Coordonnateur des communications à Action Aid Nigeria à l’ouverture « qu’il ne s’agira plus de faire du journalisme comme avant mais de mettre le journaliste au cœur des réalités de l’investigation, de la recherche  au-delà de la collecte,  du traitement et de  la diffusion de l’information « . Cette rencontre en Zoom à partir d’Action Aid Nigéria à laquelle les journalistes des trois pays de la zone d’intervention du Projet ont participé en plus des confrères d’autres pays et des personnes ressources, se situe dans un contexte où l’Afrique a adopté la transition Agro écologique comme modèle de résilience face au chocs et risques  climatiques. Il s’agira désormais  d’impliquer les médias pour mieux informer sur les actions à  entreprendre pour une meilleure compréhension, afin de les faire absorber et approprier par les agriculteurs pour faire face au changement climatique ; Un besoin réel s’est fait sentir  sur le changement de mode de vie pour réduire les effets pervers du changement climatique  et travailler sur des apprentissages  à travers  la formation et actionner les leviers accélérateurs du changement. La rencontre a été enrichie par des présentations notamment celles de  la CEDEAO où son représentant  a passé en revue la création de l’entité régionale ave la  mise en  place d’une Politique Agricole adoptée en 2015 avec le lancement du programme AIC Agriculture Intelligente face au Climat  avec les différentes activités de formation de soutien et d’appuis aux centres et aux politiques publiques et aux cadres nationaux à l’ère des changements de trajectoire et de paradigmes en repensant autrement et en construisant la résilience tout en mettant le développement humain au cœur des préoccupations Agro écologiques conformément à la mise en œuvre du principe de déclaration de RIO 1992. Il s’y ajoute d’autres présentations notamment sur celles portant sur les pesticides, où les défis à relever face à l’Agro écologie et les menaces sur la santé, sur l’environnement et sur l’économie nationale ont été bien explicités aux journalistes . L’Agriculture Régénératrice ou l’Agroforesterie comme méthode durable de pratiques agricole qui permet ,une bonne réduction des effets nocifs sur l’agriculture et qui permet un bon équilibre de l’écosystème  avec une bonne prise en charge de l’eau , du carbone ,des nutriments pour que les plantes , la végétation puisse bien  régénérer, a fait l’objet d’une présentation aux journalistes . Toutes ces initiatives présentées aux journalistes contribuent à renforcer leur connaissance et les mettre à niveau par rapport aux pratiques qui se font pour la promotion de de l’Agro écologie et la promotion de leur engagement sociétal pacifique dans le discours politique agricole prenant en considération les problématiques agro- écologiques avec  sans aucun doute un impact significatif en informant et en responsabilisant au mieux nos communautés. La Justice Climatique a fait également l’objet de présentation aux journalistes  du fait de la primordialité de l’information,  du pouvoir reconnu des médias et de leur rôle important qu’ils exercent pour faire comprendre et faire  prendre des décisions pour apporter des solutions notamment  faire entendre les voix, faire connaitre les solutions préconisées ;une meilleure prise en charge des bonnes pratiques somme toute contribuer à mettre les acteurs sur l’équilibre des actions . C’est là où l’implication  des médias est attendue pour comprendre les actions qui sont menées en matière de lutte contre le changement climatique ou pour aborder la Transitons Agroécologique  dans l’intérêt des communautés. Les professionnels des médias sont attendus dans leur corps de métiers qui consiste à donner la bonne information  afin d’influencer la prise de décision à travers le reportage, le portrait le success historie, la narration  etc. Des expériences des parties prenantes bénéficiaires du projet dans différents pays ont fait l’objet de partage aux journalistes pour témoigner que l’Agro écologie est porteur d’avenir et reste une alternative fiable pour les paysans. La fin de la rencontre a été marquée par les questions des journalistes, utiles  aux professionnels pour leur meilleure compréhension de  l’approche  Agro écologique et les attentes des parties prenantes dans la  collaboration avec  eux  dans la promotion de l’Agro écologie et de la justice climatique . babacar sene journal Agropasteur

Laisser un commentaire