0 5 minutes 1 mois
Spread the love

Un atelier de renforcement des capacités sur l’outil AGDATAHUB conçu et mis en œuvre par l’Agence Nationale de l’Aviation Civile et de la Météorologie (ANACIM)  pour faciliter  et accélérer la transition numérique du secteur agricole est organisé pour les membres de la Plateforme CCASA ,la Plateforme nationale de Dialogue Science-Politique pour Adaptation de l’Agriculture et la Sécurité alimentaire face au changement climatique dont l’objectif est d’améliorer les capacités d’adaptation au changement climatique des petits producteurs et  de recentrer le rôle de l’État sur ses missions régaliennes dans tous les maillons des différentes chaînes de valeurs au profit des producteurs agricoles, pastoraux et halieutiques et à toutes les échelles.

C’est dans ce sens, que la formation des membres de la plateforme CCASA  est  accompagnée  par l’institution  AICCRA qui  contribue à créer un avenir africain intelligent face au climat, axé sur la science et l’innovation dans l’agriculture, avec le soutien de l’Association internationale de développement de la Banque mondiale.

Dr  Omonlola Nadine WOROU Coordinateur du Sénégal Accélération des impacts de la recherche climatique du CGIAR pour l’Afrique (AICCRA)  au nom du Directeur Régional de l’institut international de recherche sur l’élevage (ILRI)  a toutefois magnifié lors de l’ouverture de  la formation,   toute  l’importance de l’outil   qui mérite selon elle  d’être promu pour anticiper  aux effets dus au climat ;

Elle a placé la Formation des membres de la Plateforme CCASA sous l’angle d’un début  de collaboration très satisfaisante pour elle ; ce qui lui permet de nourrir l’espoir d’aboutir à des discussions fertiles  pour des solutions idoines  face  aux effets du  climat.

 Elle informe en outre que  AICCRA est  un programme intervenant dans le renforcement de capacités des institutions  et qui joue aujourd’hui  un rôle facilitateur dans la mise en contact des institutions et  de leur apport ;

Pour Dr Omonlola Nadine WOROU  «  Aujourd’hui c’est l’outil AGDARAHUB ; il s’agira de faire connaitre cet outil et réfléchir ensemble sur se le faire approprier par les ministères pour pouvoir Co développer ensemble ;  c’est tout le sens  stratégique de l’organisation de l’atelier de formation qui en son sens, est dynamique et qui appelle  à l’appropriation de l’outil AgataHub une plateforme digitale  de  conseils agro climatiques par les ministères et qui est  en cours de développement pour prendre en charge les spécificités du secteur agricole ; et les discussions qui seront issues lors de cet atelier de l’avis de Dr Nadine Worou vont se poursuivre pour un meilleur ancrage  institutionnel clair au Sénégal « .

Il devient donc crucial  de l’avis de Dr Omonlola Nadine Wourou Chef du Projet  AICCRA  – Accélérer les impacts de la recherche climatique du CGIAR pour l’Afrique , » de mettre en place avec les acteurs à la base, des stratégies d’adaptation de l’Agriculture pour faire face aux effets néfastes des changements et de la variabilité climatique et l’intégration des services climatiques comme outil d’aide de prise de décision    en adéquation avec les orientations du secteur pour renforcer les capacités d’adaptation des producteurs  tout en remerciant  au nom du Directeur régional de l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI )avant de conclure, «   les partenaires au Sénégal pour la diffusion des services climatiques intégrant l’Agriculture Intelligente face au Climat ».

A noter que l’Institut international de recherche sur l’élevage (ILRI) est un centre de recherche du CGIAR, un partenariat mondial de recherche pour un avenir de sécurité alimentaire. La science du CGIAR se consacre à la réduction de la pauvreté, à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à l’amélioration des ressources naturelles et de l’environnement. Il vise à améliorer l’accès de la recherche agricole et des fournisseurs de services de vulgarisation en Afrique aux connaissances, technologies et aux outils de prise de décision permettant d’améliorer la résilience de l’agriculture et des systèmes alimentaires face au changement climatique.

Babacar Sen Journal Agropasteur/babaclimat;

Laisser un commentaire