0 5 minutes 5 mois
Spread the love

Le  projet Partenariats Stratégiques pour l’Agro écologie et la Justice Climatique en Afrique de l’Ouest  SPAC/West Africa  (Strategic  Partnership for Agroécologie and Climate Justice in West Africa SPAC West Africa ) intervient à travers le Libéria, le Nigeria et le Sénégal, avec un engagement régional des parties prenantes en collaboration avec la Commission de la CEDEAO. Financé par ActionAid International via son Transformative Impact Fund (TIF), dont Action Aïd Sénégal prend part. Ainsi durant trois (3) ans d’exécution  le projet SPAC  Afrique de l’Ouest compte apporter des améliorations tangibles dans la vie des bénéficiaires  de droits grâce à l’engagement direct , à leur autonomisation et un impact étendu sur 1 504 800 membres de ménages dans les communautés des trois (3)  pays d’intervention d’ActionAid. Au bout de trois ans, les pratiques agricoles sont transformées et la résilience  des communautés face aux chocs climatiques renforcée en plus des moyens de subsistance durable qu’il a crée. Des résultats sur lesquels , Action Aid fonde toute sa stratégie pour que les femmes  et les jeunes bénéficient  non seulement  de la sécurité alimentaire et nutritionnelle mais aussi de moyens de subsistance résilients au changement climatique. De tels résultats ne peuvent être atteints sans l’implication des médias qui sont des acteurs, partenaires  stratégiques  et  citoyens  avec qui,  se concerter et échanger sur la manière dont ils peuvent apporter leur soutien à travers des reportages approfondis et la promotion de l’agro écologie et de la justice climatique devient important afin de contribuer au développement de l’agro écologie en tant que solution durable et résiliente basée sur la nature en faveur de l’alimentation et de la nutrition., de la sécurité face au changement climatique en Afrique de l’Ouest. Une double innovation de taille sera apportée  par les médias qui grâce à des reportages accrus et la promotion de l’Agro écologie contribuent  à  son intégration  dans les services de vulgarisation gouvernementaux aux niveaux local, national et régional, mais également qui  mènera à l’échelle et à la durabilité, pour promouvoir  des mesures d’adaptation et de transition équitables profitant les communautés confrontées à la crise climatique, à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle. C’est dans ce cadre que le  projet Partenariats Stratégiques pour l’Agro écologie et la Justice Climatique en Afrique de l’Ouest  a jugé  à travers  une Rencontre  Online de ActionAid Nigéria, ce Mardi 20 Février 2024 , rencontrer les médias  et les journalistes de les outiller  en vue d’améliorer leurs connaissances  sur le changement climatique et l’agriculture en matière d’agro écologie et de justice climatique et en leur demandant la réalisation  et la publication de  reportages sur  la promotion  de l’agro écologie et de la justice climatique afin de  contribuer à  leur intensification  en tant que solution durable et résiliente basée sur la nature pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle face au changement climatique en Afrique de l’Ouest. L’engagement régional des parties prenantes  est noté à travers les trois pays dans lesquels le projet Partenariats Stratégiques pour l’Agro écologie et la Justice Climatique en Afrique de l’Ouest  SPAC/West Africa   intervient  notamment au  Sénégal où il est prévu de procéder au ciblage des bénéficiaires avec des outils de plaidoyer pour un engagement stratégique avec les responsables aux niveaux national et régional en faveur de l’inclusion des femmes et des jeunes sur les questions d’agro écologie, de changement climatique et de souveraineté alimentaire et nutritionnelle. Mais aussi  au Libéria où il compte en collaboration avec l’agence des jeunes , renforcer la résilience climatique et l’adoption de  l’agro écologie et l’utilisation des TIC pour accroître la sécurité alimentaire des ménages, ainsi que la protection dans les situations d’urgence et de catastrophe. Entre autres ; et au  Nigeria, où il compte améliorer  la sécurité alimentaire et nutritionnelle et renforcer les compétences agro écologiques des bénéficiaires en leur facilitant l’accès aux semences, aux plants, au bétail et à la volaille à maturation précoce et en soutenant ainsi les pratiques agro écologiques, les semences indigènes et la préservation de l’agro biodiversité pour une augmentation des rendements des exploitations agricoles. Babacar sene Journal Agropasteur/Babaclimat

Laisser un commentaire